Accueil
Passer commande
Facebook F.A.Q. Liens Contact  
 
 
Recherchez sur le site

A LIRE: Code de provenance des objets

Tibet & Himalaya

Biographies de Maîtres & leurs amulettesAmulettes Tibétaines Aides à la Méditation Malas Tibétains Encens Antiquité et Divers Armes et objets rituelsMoulins à prières Rudraksha Cristal de roche:
Pendules et bijoux rituels
Dzi & Yeux magiques Shiva Lingam Turquoises Tibétaines Statues Bouddhistes Stupas & Reliquaires Thangkas Yogi Pemba Dorje Textes et articles divers

Thaïlande & Cambodge
Comment commander ?
Reliques Bouddhistes
 



english version
English version

Le Bouddha couché : histoire et traditions.

moinillon
Pour voir directement les amulettes du Bouddha couché cliquez ici.

statue du Bouddha couché
Les statues du Bouddha couché sont relativement communes,
elles symbolisent le moment où le Bouddha a atteint son Parinirvana
(sur le site en lien vous trouverez une traduction Anglaise complète et commentée du
Soutra Mahayana du Mahaparinirvana également une traduction Allemande partielle)
et quitta son corps physique.
Le Bouddha couché est lié dans la tradition Thaï au Mardi
et à la couleur rose (en apprendre plus sur les Bouddha des jours de la semaine).

la mort du Bouddha
Vue d'artiste de la mort du Bouddha.

Selon la position des pieds il arrive parfois que plutôt que d'être en présence d'un Bouddha mourrant, on ai affaire à un Bouddha endormi .
La différence se fait au niveau de la position des pieds.

wat poh

Wat Poh
Ici les pieds de la statue sont parrallèles et de longueur égale :
Il s'agit d'un Bouddha entrant en Parinirvana (au Wat Pho, Bangkok)

Les Bouddhas endormis sont représentés de manière parfois différente.

suphanburi bouddha couché statue
Dans un Temple de Suphanburi

le lit du bouddha
Au Wat Phra Tan Dong Rang (Kanchanaburi), le "Lit du Bouddha", taillé dans une seule pierre (merci à Paola pour cette image)

amulette du Bouddha couché
Amulette ancienne du Bouddha couché
(collection privée du webmaster)

amulette bouccha couché
Amulette du Bouddha couché du Wat Mahamunee Wong.


Aucun portrait n’ayant été fait du vivant du Bouddha, les artistes doivent se fier aux descriptions contenues dans les écrits pour dessiner son image. Dans l’iconographie de l’époque sont déjà présents certains traits physiques marquant en la personne du Bouddha,
son caractère de Mahapurusha (Grand Homme), dans la tradition indienne.
Ce sont les 32 signes principaux et 80 signes secondaires, les lakshana, auxquels
les textes religieux font largement allusion. Ces écrits décrivent le Bouddha à travers
des comparaisons imagées entre les différentes parties du corps et la faune ou la flore.

Ils mentionnent 112 signes caractéristiques parmi lesquels : des pieds bien posés, des roues sous la plante des pieds, des talons carrés, des mains et des pieds doux et délicats,
des pieds à cheville haute, des jambes d’antilope, tous les doigts des mains et ceux des pieds d’égale longueur, des bras épais qui descendent jusqu’aux genoux, une mâchoire de lion,
40 dents, une tête en forme d’œuf surmontée d’ une protubérance, des cheveux comme des dards de scorpions, un teint d’or, des yeux très noirs, des sourcils de génisse séparés par une touffe blanche. Ses yeux devaient ressembler à des boutons de lotus, son nez au bec
d’un perroquet et ses membres être aussi souples que les branches d’un Banian...


Visite du temple du Bouddha couché (Wat Po)  

moinillon
Pour voir les amulettes du Bouddha couché cliquez ici.

 
 
Top of page